Bien comprendre la nature de l’information

Nous vivons dans un monde où l’information est partout, tout le temps et où il est impossible de s’en passer ou de lui échapper. Nous en sommes gavés et nous en mettons d’énormes quantités à disposition. Mais qu’est-ce que c’est au juste que l’information ? Il est peut être plus simple de dire d’abord ce qu’elle n’est pas pour comprendre ensuite ce qu’elle est et quels usages on peut en faire.

Continue reading « Bien comprendre la nature de l’information »

SPAM ultra précis, et pour cause !

Le spam que je reçois est en général assez facile identifier et ne me cible pas particulièrement. Toutefois, j’ai récemment reçu un mail étrange dans la mesure où j’en aurait été l’expéditeur. Étrange aussi et surtout parce que les autres adresses mail destinataires, une vingtaine au total, sont les adresses de personnes de mon entourage. Ce sont toutes des adresses que j’ai utilisé il y a un certain temps et la moitié n’est d’ailleurs plus valide aujourd’hui.

Bref, il ne s’agit pas de tentative de spam ou de pishing faite au hasard mais de quelque chose de plus ciblé et de plus travaillé. Passé le moment d’étonnement, il a fallu chercher à comprendre d’où provenaient les informations utilisées dans ce mail et agir rapidement.

Continue reading « SPAM ultra précis, et pour cause ! »

Avec qui causer bidouille ?

Être bidouilleur dans n’importe quel domaine, c’est à la fois de la technique, du fun et des échanges avec d’autres sur l’aspect technique et/ou l’aspect fun du domaine qui nous intéresse. Encore faut-il trouver du monde avec qui échanger et pour être honnête, s’il n’y avait pas internet, ce serait assez monotone de ce point de vue. Bon, on a internet, c’est bien, mais ça reste quand même assez distant et nous, bidouilleurs, avons parfois envie de parler de nos passions avec de vrais gens.

D’où cette question : « Avec qui causer bidouille ? » .

Continue reading « Avec qui causer bidouille ? »

Incohérence dans les commentaires aux actualités Yahoo!

Il m’arrive de lire des sujets en « actualité » sur Yahoo!. Ce sont des sujets où il y a un fort passage et beaucoup de commentaires, forcement.

Hors, certains individus y ont fait leur nid au point d’asphyxier d’interdire toute discussion un tant soit peu constructive.

Continue reading « Incohérence dans les commentaires aux actualités Yahoo! »

Paramétrage pfsense suite à l’installation

Ce billet fait suite à un autre que je viens de publier : Premiers pas avec pfsense.

A ce stade le firewall/routeur est en place et permet déjà de se connecter à internet en IPv4 depuis son LAN. C’est minimal mais ça marche. Cependant, la configuration n’est pas achevée et il reste plusieurs choses intéressantes à paramétrer. C’est ce que je vais aborder dans ce billet.

Continue reading « Paramétrage pfsense suite à l’installation »

Finalité de mes cours

J’ai, en diverses occasions tenté d’expliquer à quelques personnes ce que je faisais au CNAM et quelle était ma démarche d’auditeur. Le fait est que mon cursus est à première vue relativement hétéroclite et peut même sembler partir dans tous les sens. Tout cela suit en fait une certaine logique.

Continue reading « Finalité de mes cours »

Premiers pas avec pfsense

Le besoin de départ

J’ai récemment décidé de revoir un peu mon réseau local.

Jusqu’à présent, l’architecture était relativement commune pour une installation domestique, à savoir un modem/routeur/wifi couplé à un switch (deux en fait) et divers équipements terminaux reliés dessus. du classique de chez classique.

Dans le mesure où je m’auto-héberge et que l’une des machines de mon réseau local est accessible de l’extérieur, je considère qu’il y a potentiellement un risque pour l’ensemble des autres machines reliées à mon réseau. J’ai donc entrepris de réfléchir à la politique que je voulais mettre en place sur mon réseau afin de le sécuriser au mieux. Autre point, mon matériel actuel ne gère pas l’IPv6 alors que mon FAI me le propose. C’est dommage de ne pas l’utiliser.

Continue reading « Premiers pas avec pfsense »

Dark Web

L’élément déclencheur

J’ai frissonné en écoutant la radio (Europe1 pour être précis) il y a déjà un certain temps : un gamin de 14 ans aurait échangé des données bancaires volées contre des faux billets en allant sur le « Dark Web ». Chose qui m’arrive rarement, une personne ayant écouté la même émission m’en a reparlé ensuite.

L’histoire en elle même m’intéresse peu, mais savoir ce qu’est au juste que ce web noir dont parle ici le journaliste, ça pique ma curiosité. Je visualise immédiatement l’analogie avec avec une ruelle sombre ou avec les bas fonds crasseux d’une mégalopole issue d’un univers cyberpunk. Par contre, j’ai du mal à cerner ce que c’est concrètement. L’appellation est trop vague pour que je m’en contente. Beaucoup de questions restent en suspend :

  • Où se situe la limite avec « l’autre web » ?
  • Comment s’y rendre ?
  • Est-ce compliqué ?
  • Et plus important, est-ce que ça existe vraiment ?

Autant annoncer la couleur immédiatement, je ne suis pas du tout un spécialiste sur ce sujet précis (loin de là). Ce qui suit n’est qu’une tentative de ma part afin d’y voir plus clair.

Continue reading « Dark Web »

Enseignement à distance : le CNAM et les MOOC

Dans d’autres billets, j’évoque le fait que je sois auditeur CNAM. Quand j’ai commencé à me former hors temps de travail, c’était principalement sous la forme de cours en présentiel. Le CNAM a évolué progressivement et aujourd’hui, l’essentiel des cours que je suis est donné en enseignement à distance.

Chaque cours se déroule sur un semestre (voir sur l’année) pour un nombre d’heure de travail estimé de 60h environ. Les cours sont payant et se terminent par un examen sur table ou un TP le cas échéant. Nous sommes généralement entre 3 et 15 pour certaines UE gérées au niveau régional et nous pouvons être environ 50 (voir plus) lorsque les UE sont gérées au niveau national. Obtenir un diplôme est assez long mais chaque UE acquise nous rapproche du but.

J’ai récemment découvert les MOOC ( « Massive Open Online Courses », ou « Cours en ligne ouverts à tous ») et j’en ai suivi qui étaient proposés sur https://www.france-universite-numerique-mooc.fr. Ces cours sont pour l’essentiel conçus par diverses universités ou grandes écoles (on en trouve aussi sur d’autres sites) et se déroulent sur quelques semaines. Ici, point de parcours diplômant mais une attestation de réussite délivrable à la fin de chaque cours (évaluation en ligne par QCM ; le taux de bonnes réponses conditionne la délivrance ou non de l’attestation). Sur la plateforme dont je parle, l’inscription ainsi que les cours sont gratuits et ouverts à tous. Il faut par contre suivre l’arrivée des nouveaux car l’inscription n’est pas possible passé un certain délai après que le cours a démarré (cela s’explique car il y a un suivi pédagogique tout au long du déroulement du MOOC).

J’ai en fait suivi deux MOOC. Le premier sur le thème de l’informatique et des libertés et le second sur les télécommunications par satellite. Je les aient suivi complètement mais je n’ai réalisé que les évaluations du MOOC informatiques et libertés. Ayant peu de temps pour le second, j’ai délibérément fait l’impasse sur les QCM mais pour le reste, j’ai suivi l’ensemble des cours. Il me semble que chacun de ces MOOC a rassemblé plusieurs centaines, voir plusieurs milliers de personnes.

Qu’est-ce que ça m’apporte ? Dans mon cas, les deux sont vraiment complémentaires. Le CNAM me donne la possibilité de valider un diplôme reconnu dans des conditions finalement pas si éloignées d’un cursus classique. Les MOOC permettent soit d’aborder des points hors de mon parcours CNAM, soit d’en approfondir, soit de me (re)mettre à niveau dans une matière donnée, soit de profiter des moments de creux du CNAM pour continuer à progresser.

J’ai déjà prévu d’en suivre d’autres à la rentrée !