Sujets-libres.fr

Informatique, logiciels libres, internet, humeurs et… le reste !

Le collectionneur professionnel de jeux anciens

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Aujourd'hui, j'ai envie de parler d'une catégorie à part de collectionneurs : les collectionneurs professionnels.

Pour moi, un collectionneur au sens large cherche à enrichir sa collection avec de nouvelles pièces. Sa collection prendra une certaine valeur si les objets qui la compose sont rares et/ou en bon état. J'ai toujours pensé qu'un collectionneur de jeux vidéos (anciens par exemple) collectionnait pour jouer ou rejouer à des jeux et qu'il pouvait se séparer de ceux qu'il n'aimait plus par exemple.

Un commerçant, c'est quelqu'un qui vend un objet ou un service. Dans le cas des jeux vidéos, c'est une personne (pas nécessairement passionnée même si ça aide) qui vend des jeux neuf ou d'occasion. Son stock n'est pas tout à fait une collection et les jeux qui le compose changent régulièrement. Les titres qui composent son stock ont peut être moins d'importance que pour le collectionneur qui recherchera des titres bien précis. En soit et de mon point de vue, rien de choquant, c'est fait pour ça.

J'ai toujours vu ces deux catégories comme distinctes mais je me suis peut être trompé car les collectionneurs que j'appelle professionnels sont peut être le chaînon manquant entre les deux catégories précédentes.

***

J'ai récemment échangé ma megadrive contre une master system 2 (il me reste ma megadrive 2). Je suis content de l'échange et j'ai pu voir en plus une collection importante chez la personne avec qui j'ai fait l'échange. Au bas mot, cela représente une centaine de consoles diverses et des jeux partout. Ce collectionneur fonctionne avec le bon coin et a régulièrement une quinzaine d'annonces en même temps (essentiellement pour proposer des échanges). C'est par ce biais que j'ai moi même contacté ce collectionneur.

Bref, je me suis dit qu'il cherchait réellement cette console, même s'il en avait déjà une en vitrine exactement identique (pourquoi pas après tout). Quel ne fut pas mon étonnement lorsque j'ai retrouvé la console que je lui avait échangée, à son tour sur le bon coin dès le lendemain. Il n'y a probablement pas joué du tout après que l'on ai vérifié ensemble qu'elle fonctionnait. La console que j'ai eu en échange devait elle même n'avoir fait que transiter par ce collectionneur.

En soit, ce n'est pas choquant de construire sa collection comme cela mais pour autant, ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais. Même si ça ne me regarde pas après tout, je m'attendais à une rencontre avec un collectionneur ayant un réel intérêt pour l'objet que je lui échangeait, et non uniquement pour sa valeur marchande ou pour un échange ultérieur. Après coup, de ce point de vue ça aura été une petite déception pour moi.

***

Ceci dit, ça ne se passe pas tout le temps comme ça. J'ai eu à échanger des jeux avec un autre collectionneur (sonic 1, sonic 2 et home alone contre flashback sur megadrive). J'ai été très content de l'échange et de la brève discussion avec l'autre collectionneur. C'est sympa de rencontrer des retro gamers qui jouent et qui ne se contentent pas d'amasser pour revendre l'essentiel. La rencontre est aussi l'un des intérêts à faire un échange de main à main (plutôt que de passer par l'envoi postal).

***

Il m'arrive moi même d'acheter des lots de jeux (c'est rare mais ça arrive) mais uniquement lorsqu'au moins une partie du lot m’intéresse pour ma collection et parce que ça fait diminuer le prix total par rapport à un achat à l'unité. Dans le mesure où en achetant un lot je sait déjà ce qui m'intéresse et ce que je ne vais éventuellement pas garder, si je suis ma logique précédente, je suis moi même une sorte de "collectionneur professionnel". Il y a en fait une petite différence entre ce que je fais et ce que fait ce que j'appelle plus haut un collectionneur professionnel : je n'achète que si une partie du lot m'intéresse et je n'achète pas un lot dans le but de m'en séparer intégralement et immédiatement.

Abus dans le business du retro gaming -> exemple 1

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
J'écrivais dans un précédent billet que le business du retro gaming pouvait donner lieu à des abus. En voilà un premier :

Il concerne le jeu des Flinstones sur master system. Aux plus jeunes, les Flinstones ne diront rien mais pour les autres, ça rappelera d'abord la série de dessin animé des années 60 de Hanna-Barbera.

Le jeu en lui même n'est pas très connu, et pour cause, ce n'est pas ce qu'on pourrait appeler un bon jeu. Je l'avais acheté sur master system pour la modique somme de 400 Francs environ (le prix normal des jeux à l'époque). Comme nous étions au tout début des années 90 et que j'étais assez jeune, j'ai acheté le jeu en toute innocence et sans savoir à quoi j'avais à faire. Oui, parce qu'internet n'était pas encore arrivé au grand public en France et que la seule source d'information à l'époque se trouvait soit dans les magazines, soit dans quelques émissions de télé.

Bref, arrivée à la maison, déballage du jeu, première partie, et... Je n'ai jamais autant regretté un achat. Avant d'aller plus loin, voilà la vidéo d'une partie complète de ce jeu trouvée sur Youtube :

http://www.youtube.com/watch?v=YOj2mYkxpo0

Même pour la master system (qui je le rappel n'est pas un foudre de guerre), on peut faire mieux. Ce jeu là est divisé en 4 mini jeux tous aussi pénibles (ce qui fait donc 100 Frs le mini jeu). Bon, je ne vais pas en faire un test détaillé, vous avez tout ce qu'il faut pour vous en faire une idée...

Je me suis donc dit, ce jeu est une daube, c'est indéniable, mais il m'a marqué (à sa manière). Je serais donc curieux d'y rejouer en vrai.
Petite recherche sur Ebay et là, horreur et stupéfaction ! Ce jeu (complet : jeu + boite + notice) se retrouve à 15€ sans les frais de port ! Il ne faut vraiment pas avoir honte pour proposer un truc pareil à ce prix. Si ça c'est c'est pas du foutage de gueule ! A titre de comparaison, je viens d'acheter le jeu "La légende de Thor" sur Megadrive pour un peu moins de 15€ (ce jeu là n'est pas beaucoup moins rare et, même s'il est dur de comparer un jeu 8 bits avec un jeu 16 bits, là c'est déjà plus cohérent).

Le business du retrogaming

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Ma jeunesse a été rythmée (entre autre) par la sortie des consoles et des jeux sur plates-formes 8 bits (NES, Master system, Game boy, Game gear) et 16 bits (Megadrive et SNES). Je n'avais d'argent ni pour fréquenter les salles d'arcade, ni pour acheter un PC. Cette période est allée, en ce qui me concerne, de la fin des années 80 et jusqu'à environ le milieu des années 90. Entre temps, les consoles support CD sont arrivée et comme beaucoup, nous avons (car je n'étais pas tout seul à la maison) réussi à nous faire offrir une playstation, première du nom. A mesure que les années passaient, nos premières consoles et les jeux qui allaient avec ont été revendues.

A une époque, n'importe laquelle de ces consoles 8 et 16 bits, qui devenaient has-been et ne valaient presque plus rien, était aisée à retrouver pour une dizaine d'euros. Les jeux non plus ne valaient plus grand chose. Plus personne n'en voulait non plus.

Or, les ados des années 90 sont les trentenaires d'aujourd'hui et nous sommes nombreux à vouloir retrouver le plaisir de jouer à des jeux auxquels nous jouions quinze à vingt ans auparavant. La demande est là et il n'en faut pas plus pour créer un marché. Plusieurs alternatives existent en fait :
- Jouer à ces jeux anciens sur une console récente. Pourquoi pas, ça permet à nintendo, sony, sega et les autres de se faire un peu d'argent sans trop investir.
- Jouer sur une copie de machine d'époque. Ma seule expérience avec cette solution a été désastreuse.
- Jouer sur ordinateur grâce à un émulateur et les roms qui vont bien. Ça fonctionne bien mais ce n'est légal que si vous possédez les originaux des roms :p .
- Jouer exactement comme à l'époque avec une console et des jeux originaux. C'est encore le meilleur moyen pour retrouver des sensations de jeu identiques.

C'est cette dernière approche que j'ai retenu et j'ai ainsi pu me procurer une super nintendo puis une megadrive et un peu plus d'une trentaine de jeux en un peu moins de deux ans. En l'espace de deux ans, j'ai réussi à le faire sans trop me ruiner en allant en vide grenier ou sur ebay.
- Premier constat, dans les deux cas, ce sont presque tout le temps des professionnels qui vendent. J'ai dû voir une fois un particulier en vide grenier avec des jeux snes d'occasion. Ça veut dire qu'il n'y a quasiment plus de vraies bonnes affaires (sauf à arpenter les vides greniers très tôt le matin et avant les professionnels). Je n'ai rien contre les professionnels qui au final ne font que leur métier et sont généralement des passionnés eux aussi.
- Second constat, les prix montent et deviennent parfois abusifs. Il n'est pas rare maintenant de trouver des jeux vraiment moyens pour plus de 10€ et le prix des bons jeux s'envolent parfois au delà de 30€. Certains jeux sont bons, c'est vrai, mais ils ont été vendus à la pelle (quand ils n'étaient pas directement vendus avec la console), ne l'oublions pas. Pour mémoire, un jeu comme Zelda "A Link To The Past" s'est vendu à près d'un million d'exemplaires en europe. Il n'était je crois même pas vendu en pack avec la snes.
- Troisième constat, je trouve étonnant de retrouver sans trop de peine des jeux à succès encore sous blister ou dans un état parfaitement neuf (notice et emballage compris). Je pense que le business du retrogaming poussent certains à faire passer des cartouches modifiées pour ce qu'elles ne sont pas (une fois la cartouche chargée avec un jeu ayant plus de valeur, il n'est plus très compliqué de refaire une notice et un emballage adéquat). Notez qu'à titre personnel, je n'ai rien contre le fait de modifier le contenu d'une cartouche si c'est annoncé clairement (je ne travaille pas pour nintendo en même temps). C'est d'ailleurs certainement techniquement intéressant je pense.

Bref, et sans même parler de machines réellement rares (type Neo geo), ça commence à devenir un luxe d'aimer les jeux retro tels qu'on les a connu à l'époque.

Pour ma part, à part quelques trucs que je recherche particulièrement, il est maintenant certain que je vais lever le pied dans cette voie et aujourd'hui. Il est d'ailleurs peu probable que j'aurais les moyens de commencer une collection de jeux anciens aujourd'hui (ou alors, je reverrais mes ambitions à la baisse).

Megadrive H&B

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Il y a quelque temps, on m'a offert une réédition de la megadrive (megadrive H&B SM-3000). Cette console semble vraiment sympa puisque qu'elle comprend 15 jeux sega et 25 autres jeux (interactifs ou arcade). Le coffret comprend, outre la connectique, deux manettes infra rouge sur lesquelles il est possible de monter divers éléments esthétiques pour coller à certains jeux interactifs (raquette de ping pong, club de golf et batte de base ball). En outre, on peut y glisser des cartouches originales pour y jouer (pal et ntsc semble-t-il). Le tout est vendu une quarantaine d'euros.

megadriveHB-SM-3000

N'ayant plus de megadrive depuis quelques années, cette machine me convenait parfaitement, sur le papier tout du moins. En effet, je suis allé de déception en déception avec cette appareil. Ce petit article s'adresse à ceux qui seraient intéressés par l'achat d'une telle console.

Le premier gros truc qui ne va pas, c'est que tout les jeux sega tournent plus lentement que les originaux. Le son lui même n'est pas restitué correctement. C'est flagrant et ça casse tout. Les Sonics en deviennent poussifs. Sur la première réédition de megadrive par H&B, il me semble l'on peut basculer la console en 60Hz au lieu de 50Hz, ce qui corrigerait un peu le problème. Là visiblement, ce n'est pas possible.

L'autre gros problème, ce sont ces manettes infra rouge. Si pour une raison ou une autre la manette n'est plus en face de la console, on perd le contrôle. Bon, on peut m'objecter qu'il est possible de brancher des manettes originales mais ce n'est pas le but. Ces manettes sont d'autant plus impraticable lorsqu'on veut jouer aux jeux interactifs. En effet, les diodes infra rouge (quatre par manette) se trouvent sur ce qui devient par exemple le manche de rackette. Je sais que j'ai de grandes mains mais quand même. Neuf fois sur dix, mes gestes ne sont pas pris en compte.

Je pourrais aussi parler des jeux intégrés. C'est sans doute un peu subjectif mais il n'y a pas beaucoup de gros hits intégrés à cette réplique (hormis sonic 1 et 2 + sonic spinball). Je ne dis pas que le reste est pourris mais bon, tant qu'à mettre quinze jeux, autant mettre le paquet. Ce n'est pas bien grave, on puisqu'on peut y mettre ses cartouches (je reparle plus loin).

Le seul point positif est que l'on peut accéder directement à à peu près tout les niveaux de chaque jeu (mais comme les jeux intégrés de la console sont globalement injouables...).

Cette console étant tout sauf une bonne affaire, je me suis racheté d'occasion une megadrive II et quelques jeux. Là au moins, pas de mauvaises surprises et on s'amuse bien.

A tout hasard, j'ai voulu vérifier si les jeux en cartouche avaient les mêmes problèmes de lenteur que le jeux intégré lorsqu'ils étaient branchés sur la console H&B. Nouvelle déception car j'ai bien essayé une dizaine de jeux mais pas un seul n'a démarré (je précise que ces jeux fonctionnent bien). Bref, à ceux qui seraient tentés, fuyez, tout simplement...
Fil RSS des articles de cette catégorie