Sujets-libres.fr

Informatique, logiciels libres, internet, humeurs et… le reste !

Le spams vers mon blog se perfectionnent

Rédigé par -Fred- 3 commentaires
Ces derniers temps, et malgré la captcha, je vois tout de même passer de temps en temps des message indésirables.
Comme je valide "à priori" l'ensemble des commentaires qui y sont postés, cela ne pose pas de problème pour garder le blog propre.

Jusqu'à présent, je modérais de temps en temps des spams facilement identifiables. Depuis quelque temps, ces spams ont évolué. Ils restent en quantité raisonnable mais leur contenu ne contient plus un ensemble de liens qui n'ont rien à voir avec le sujet original. A la place, un message qui à première vue colle avec le sujet de départ. Les premiers spams sous cette forme restaient quand même relativement facilement détectables mais dernièrement, il m'a fallu 5 minutes pour être certain que j'avais bel et bien affaire à un spam.

Il me semble que pour arriver à ses fins, le "spammeur" fait d'abord une recherche de mots clé sur le message à spammer. Avec ces mots clé, il effectue ensuite certainement une recherche sur le web afin de trouver une réponse à peu près cohérente à répondre au message cible. Les infos du posteur (nom, mail, site web) laissent quand à elles toujours le doute et aident donc à identifier le spam.

Comme ça marche dans les deux sens, avec une simple recherche, on peut très rapidement retrouver tout ou partie de la réponse du spammeur dans un blog ou sur un forum. Donc, ce n'est pas encore parfait mais quand même. Si le perfectionnement du spam continue à ce rythme, on pourra bientôt tenir une discussion (peut être même intéressante) avec un bot spammeur.

Linkeo menace Linuxfr

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Je n'ai pas trop l'habitude de relayer des infos ici mais pour une fois, ça va être le cas.

La société linkeo.com, par le biais de son avocat, vient il y a peu d'adresser une mise en demeure à l'attention des responsables du site linuxfr. Ils (linkeo) n'auraient, semble-t-il, pas apprécié la réponse d'un anonyme à un de leurs message posté sur le forum de linuxfr et ils tentent donc de régler ce "problème" de manière brutale.

Je me suis donc permis de leur envoyer un petit mail (via le formulaire de contact de leur site) pour leur exprimer mes pensées sur le sujet.
En voici la copie :

Bonjour,

Je viens d'apprendre que votre société, par le biais de votre avocat, avait fait parvenir une lettre de mise en demeure à l'attention des responsables du site internet linuxfr.org.
Votre action semble motivée par la réponse d'un internaute à l'une de vos annonces sur le site de linuxfr.org.

Cette réponse qui semble tant vous déplaire était toutefois constructive sous plusieurs aspects.
Votre réaction me semble donc tout à fait inadaptée à la situation.
Elle est disproportionnée et risque bien, je le pense, de nuire à votre image (un effet Streisand semble se profiler et j'en suis désolé pour vous).

J'espère que vous reviendrez à la raison sur cette affaire.

Tant que j'y suis, j'aurais moi aussi une remarque toute bête au sujet du formulaire de contact de votre site web : vous devriez nettement agrandir le champ message de ce formulaire car en l'état, il n'est pas pratique du tout.

Cordialement,

Frédéric Micout


Je n'attend pas de réponse de leur part (mais si j'en ai une, j'éditerai ce message).
Classé dans : Divers Mots clés : aucun

Mes projets à début mai 2013

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Plus que quelques semaines avant mes examens au CNAM (NFP121 et RCP101, soit mes deux dernières valeurs pour espérer obtenir ma licence en informatique). Ce semestre, ces cours m'auront pas mal occupé, au point de ne plus me laisser de temps pour le reste. J'ai donc décidé que l'année prochaine, je lèverais le pied et que je ne prendrais pas plus d'une unité d'enseignement (UE) par semestre. L'année prochaine d'ailleurs, il me restera un TP à valider pour obtenir ma licence CNAM en électronique cette fois.

Côté projets perso :

- Le Fablab/Hackerspace que Mathieu et moi même désirons mettre en place autour de Quimper semble intéresser d'autres personnes. Nous continuons à regarder comment mettre ça en place. Ça reste toujours à l'état de projet mais on espère que ça se concrétisera.

- Le résolveur de cube avance (mais tranquillement de mon côté à cause des cours que je prends au CNAM). La pilotage des 4 moteurs par l'IHM de l'application est presque fonctionnel. En fait, il fonctionne déjà pour 2 moteurs et je suis en train d'adapter le logiciel et l'électronique pour piloter les 4 moteurs. Une fois que cela sera fait, il me restera à transformer l'algo générique trouvé par le programme en algo applicable à la configuration des pince. Il me faudra aussi implémenter la fonction pour détecter que l'on se trouve à la fin d'un mouvement et que l'on peut passer au suivant.

- Le clone de Zelda est toujours en pause mais j'en parle quand même car je compte bien terminer ce projet un jour ou l'autre.

- A propos de l'auto-hébergement, on m'a gracieusement donné une vieille machine (celeron 1,6 GHz; 256 Mo de Ram; 40 Go de disque dur). Je ne compte pas la mettre en fonction de suite mais je compte la préparer afin qu'elle puisse remplacer mon serveur actuel en cas de panne de ce dernier. J'en reparlerai peut être plus tard si je peux en dire quelque chose d'un peu intéressant.

- Toujours au sujet de mon auto-hébergement, j'ai demandé à passer en dégroupage total chez OVH (j'y étais déjà mais non dégroupé) et cela va probablement entraîner une coupure d'internet à mon domicile. Je vais donc placer mon serveur temporairement ailleurs afin qu'il reste accessible depuis internet. C'est con parce qu'au moment où j'écris ces ligne, mon uptime est à 247 jours et hormis 3 plantage d'apache sur cette période, la machine est restée parfaitement stable. Les dernières coupures de la machine ont à chaque fois été causées par des éléments extérieurs (déménagement, coupure de l'électricité dans le quartier durant plusieurs heures et enfin artisan qui a coupé le courant dans la maison pour travailler en sécurité).

Mes projets à fin mars 2013

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Mon action RPG est toujours en pause car je m'amuse toujours avec ma partie sur le projet de résolveur de Rubik's cube.

Je me suis en fait attaqué ce mois ci à l'utilisation de la liaison USB entre l'application C++/Qt et l'arduino. C'est plus simple que je pensais car il s'agit en fait d'une liaison série entre deux appareils. Partant de là :
- Côté C++/Qt, j'ai utilisé la lib qextserialport. Les exemples d'utilisation foisonnent donc pas trop de soucis à implémenter.
- Côté Arduino, c'est encore plus simple. Il suffit de paramétrer la vitesse de la liaison et d'envoyer des données ou d'attendre qu'elle arrivent.

J'ai ensuite dû régler un problème que j'avais jusqu'alors sous estimé. Mon IHM se figeait lorsque j'en étais à la phase d'acquisition du cube et durant les calculs. Je contournais jusqu'alors le problème en affichant une boite de dialogue une fois la face acquise. Cela avait pour effet de mettre en pause le traitement d'acquisition et donc de "libérer" l'IHM. Par contre, je devais placer correctement le cube face à la webcam (avec la nouvelle face à traiter) avant de fermer la boite de dialogue pour poursuivre le traitement de la face suivante (et ainsi de suite). Pour une application se voulant automatisée, ce n'était donc pas terrible.
Le blocage durant la phase d'acquisition était en fait assez problématique car je me retrouvais dans une situation d'interblocage.
Sans rentrer dans les détails, l'application attendait un message de l'arduino, qui devait indiquer que la face suivante du cube était visible, pour avancer dans la découverte du cube. Dans le même temps, le message de l'arduino n'était pas pris en compte tant que l'application n'avait pas complètement terminé sont traitement (traitement terminé lorsque les 6 faces étaient acquises). J'ai donc affecté tout les traitements (acquisition du cube et recherche de solution) à un thread à part. Le thread principal (qui gère l'IHM et la liaison série) n'est donc plus bloqué à cause de cela mon problème a été résolu.

Ayant reçu il y a peu une plaque à essai de taille correcte (720 points), j'ai pu m'attaquer à la partie entre l'arduino et les moteurs. C'est d'ailleurs mon premier projet utilisant de l'arduino.
Rappelons les besoins :
- 4 moteurs à piloter (rotation horaire, anti-horaire, arrêt).
- gérer l'asservissement de ces moteurs.

Pour un moteur à courant continu, deux relais sont nécessaires et un ou plusieurs capteurs de fin de course (admettons qu'il y en ai deux). Cela fait donc, pour quatre moteurs à piloter, 16 broches d'E/S. Cela nous place quasiment déjà aux limites de l'arduino et nous interdit toute amélioration nécessitant l'ajout d'un moteur.
J'ai donc opté pour deux solutions afin de limiter l'usage des E/S du micro-contrôleur :
- Tout d'abord, j'ai préféré utiliser un système basé sur un registre à décalage (avec des bascules D) pour le pilotage des moteurs. Seulement trois broches sont maintenant nécessaires (que je pilote 4 ou 8 moteurs, ça ne change rien).
- Pour ce qui est du traitement des fins de course, comme un seul moteur est actif en même temps et que je sais dire quel moteur est en train de tourner, le message dont j'ai besoin n'est pas "Quel est la position de chaque moteur vis à vis des fins de course ?" mais, "Est-ce que le mouvement en cours est terminé ?". Donc, un simple enchevêtrement de portes logiques peut fournir l'info à l'arduino.

Je n'ai pas encore testé la gestion des fins de course mais le système de registre à décalage fonctionne très bien pour deux moteurs (4 relais donc).

Note : comme pour mes précédents projets, je ne livre pas les sources de suite, bien que je compte publier ma partie sous licence GPLv3 dès que jugerai qu'elle sera fonctionnelle. Bien entendu, je peux livrer l'intégralité des sources actuelles de ma partie du projet si on m'en fait la demande.

A suivre donc...
Classé dans : Divers Mots clés : aucun

Abus dans le business du retro gaming -> exemple 1

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
J'écrivais dans un précédent billet que le business du retro gaming pouvait donner lieu à des abus. En voilà un premier :

Il concerne le jeu des Flinstones sur master system. Aux plus jeunes, les Flinstones ne diront rien mais pour les autres, ça rappelera d'abord la série de dessin animé des années 60 de Hanna-Barbera.

Le jeu en lui même n'est pas très connu, et pour cause, ce n'est pas ce qu'on pourrait appeler un bon jeu. Je l'avais acheté sur master system pour la modique somme de 400 Francs environ (le prix normal des jeux à l'époque). Comme nous étions au tout début des années 90 et que j'étais assez jeune, j'ai acheté le jeu en toute innocence et sans savoir à quoi j'avais à faire. Oui, parce qu'internet n'était pas encore arrivé au grand public en France et que la seule source d'information à l'époque se trouvait soit dans les magazines, soit dans quelques émissions de télé.

Bref, arrivée à la maison, déballage du jeu, première partie, et... Je n'ai jamais autant regretté un achat. Avant d'aller plus loin, voilà la vidéo d'une partie complète de ce jeu trouvée sur Youtube :

http://www.youtube.com/watch?v=YOj2mYkxpo0

Même pour la master system (qui je le rappel n'est pas un foudre de guerre), on peut faire mieux. Ce jeu là est divisé en 4 mini jeux tous aussi pénibles (ce qui fait donc 100 Frs le mini jeu). Bon, je ne vais pas en faire un test détaillé, vous avez tout ce qu'il faut pour vous en faire une idée...

Je me suis donc dit, ce jeu est une daube, c'est indéniable, mais il m'a marqué (à sa manière). Je serais donc curieux d'y rejouer en vrai.
Petite recherche sur Ebay et là, horreur et stupéfaction ! Ce jeu (complet : jeu + boite + notice) se retrouve à 15€ sans les frais de port ! Il ne faut vraiment pas avoir honte pour proposer un truc pareil à ce prix. Si ça c'est c'est pas du foutage de gueule ! A titre de comparaison, je viens d'acheter le jeu "La légende de Thor" sur Megadrive pour un peu moins de 15€ (ce jeu là n'est pas beaucoup moins rare et, même s'il est dur de comparer un jeu 8 bits avec un jeu 16 bits, là c'est déjà plus cohérent).

Mes projets à fin février 2013

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Le mois de février touche presque à sa fin et le projet de résolveur de cube avance toujours. J'ai terminé il y a quelques jours l'implémentation de la fonction de découverte de l'algo de résolution du cube 3*3*3.

Il est amusant de constater que les séquences de résolution des première étapes du cube (celles qui sont encore intuitives) sont simples mais en contre partie, le nombre de cas à gérer est important. A titre d'exemple, il y a 92 cas à traiter rien que pour la première croix. Cela est surtout dû au nombre de cas de départ possible qui est important pour chaque arrête à placer. Mécaniquement, plus on avance dans la résolution du cube, plus le nombre de cas de départ diminue mais en contre partie, les séquences sont de plus en plus complexes pour chaque étape.
Au final, le logiciel trouve une séquence de résolution de longueur moyenne comprise entre 100 et 110 rotations de faces. Cette fourchette de nombre de coups est cohérente vu la méthode utilisée (celle pour débutant et que j'utilise pour le moment). A titre indicatif, les bons cubeurs peuvent résoudre le cube en presque deux fois moins de mouvements.

Maintenant, j'attaque la partie de pilotage des moteurs.

Note : mon emploi du temps consacré à mes activités sera partagé dans les prochaines semaines entre ce projet et mes cours du CNAM (je passe mes deux dernières valeurs de licence informatique ce semestre). Plus de nouvelles prochainement...

Le business du retrogaming

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Ma jeunesse a été rythmée (entre autre) par la sortie des consoles et des jeux sur plates-formes 8 bits (NES, Master system, Game boy, Game gear) et 16 bits (Megadrive et SNES). Je n'avais d'argent ni pour fréquenter les salles d'arcade, ni pour acheter un PC. Cette période est allée, en ce qui me concerne, de la fin des années 80 et jusqu'à environ le milieu des années 90. Entre temps, les consoles support CD sont arrivée et comme beaucoup, nous avons (car je n'étais pas tout seul à la maison) réussi à nous faire offrir une playstation, première du nom. A mesure que les années passaient, nos premières consoles et les jeux qui allaient avec ont été revendues.

A une époque, n'importe laquelle de ces consoles 8 et 16 bits, qui devenaient has-been et ne valaient presque plus rien, était aisée à retrouver pour une dizaine d'euros. Les jeux non plus ne valaient plus grand chose. Plus personne n'en voulait non plus.

Or, les ados des années 90 sont les trentenaires d'aujourd'hui et nous sommes nombreux à vouloir retrouver le plaisir de jouer à des jeux auxquels nous jouions quinze à vingt ans auparavant. La demande est là et il n'en faut pas plus pour créer un marché. Plusieurs alternatives existent en fait :
- Jouer à ces jeux anciens sur une console récente. Pourquoi pas, ça permet à nintendo, sony, sega et les autres de se faire un peu d'argent sans trop investir.
- Jouer sur une copie de machine d'époque. Ma seule expérience avec cette solution a été désastreuse.
- Jouer sur ordinateur grâce à un émulateur et les roms qui vont bien. Ça fonctionne bien mais ce n'est légal que si vous possédez les originaux des roms :p .
- Jouer exactement comme à l'époque avec une console et des jeux originaux. C'est encore le meilleur moyen pour retrouver des sensations de jeu identiques.

C'est cette dernière approche que j'ai retenu et j'ai ainsi pu me procurer une super nintendo puis une megadrive et un peu plus d'une trentaine de jeux en un peu moins de deux ans. En l'espace de deux ans, j'ai réussi à le faire sans trop me ruiner en allant en vide grenier ou sur ebay.
- Premier constat, dans les deux cas, ce sont presque tout le temps des professionnels qui vendent. J'ai dû voir une fois un particulier en vide grenier avec des jeux snes d'occasion. Ça veut dire qu'il n'y a quasiment plus de vraies bonnes affaires (sauf à arpenter les vides greniers très tôt le matin et avant les professionnels). Je n'ai rien contre les professionnels qui au final ne font que leur métier et sont généralement des passionnés eux aussi.
- Second constat, les prix montent et deviennent parfois abusifs. Il n'est pas rare maintenant de trouver des jeux vraiment moyens pour plus de 10€ et le prix des bons jeux s'envolent parfois au delà de 30€. Certains jeux sont bons, c'est vrai, mais ils ont été vendus à la pelle (quand ils n'étaient pas directement vendus avec la console), ne l'oublions pas. Pour mémoire, un jeu comme Zelda "A Link To The Past" s'est vendu à près d'un million d'exemplaires en europe. Il n'était je crois même pas vendu en pack avec la snes.
- Troisième constat, je trouve étonnant de retrouver sans trop de peine des jeux à succès encore sous blister ou dans un état parfaitement neuf (notice et emballage compris). Je pense que le business du retrogaming poussent certains à faire passer des cartouches modifiées pour ce qu'elles ne sont pas (une fois la cartouche chargée avec un jeu ayant plus de valeur, il n'est plus très compliqué de refaire une notice et un emballage adéquat). Notez qu'à titre personnel, je n'ai rien contre le fait de modifier le contenu d'une cartouche si c'est annoncé clairement (je ne travaille pas pour nintendo en même temps). C'est d'ailleurs certainement techniquement intéressant je pense.

Bref, et sans même parler de machines réellement rares (type Neo geo), ça commence à devenir un luxe d'aimer les jeux retro tels qu'on les a connu à l'époque.

Pour ma part, à part quelques trucs que je recherche particulièrement, il est maintenant certain que je vais lever le pied dans cette voie et aujourd'hui. Il est d'ailleurs peu probable que j'aurais les moyens de commencer une collection de jeux anciens aujourd'hui (ou alors, je reverrais mes ambitions à la baisse).

Mes projets en ce début février 2013

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Peu de nouvelles depuis quelques semaines sur ce blog. Cela ne veut pas dire que je ne fasse plus rien. Au contraire en fait :

J'ai eu quelques retours suite à mon appel à contribution sur mon clone de Zelda. Ces retours m'ont permis d'apporter quelques modifications/corrections au programme.
Mais, comme il est parfois bon de prendre un peu de recul sur ces propres projets, je fais maintenant une petite pause dessus durant encore un ou deux mois.

Je met à profit le temps que ça me dégage pour travailler sur un autre projet. C'est un projet réalisé en binôme avec Mathieu (slimseig).
L'objet de ce projet est la réalisation d'une machine capable de résoudre un rubik's cube 3*3*3 (avec pas ou peu d'action humaine). Je m'occupe du logiciel (C++/Qt + prog arduino) et Mathieu de la mécanique. Nous nous occuperons tout deux de l'électronique. De mon côté, le logiciel est déjà en mesure de capter les couleurs sur chaque face afin de modéliser le cube à résoudre et je commence à travailler sur les algos de résolution. Du côté de Mathieu, les pinces semblent prometteuses.
De plus, nous nous sommes fixé comme contrainte d'utiliser au maximum du matériel/logiciel libre ou open source et sinon, le plus possible de matériel de récup.

A suivre...
Classé dans : Divers Mots clés : aucun
Fil RSS des articles