Sujets-libres.fr

Informatique, logiciels libres, internet, humeurs et… le reste !

Appréhender les corrections au(x) diabolo(s)

Rédigé par -Fred- 2 commentaires
Un diabolo, lorsqu'il tourne sur lui même, a des réactions parfois inattendues. Un comportement notable est la faculté de celui-ci à se désaxer. Plusieurs cas de figure sont envisageables mais avec un peu d'expérience, on trouve toujours intuitivement un moyen pour corriger son diabolo.
Chose intéressante, dès que l'on passe à deux diabolos, on ne sait plus corriger. Le premier conseil qui est donné est de taper un peu au hasard pour se faire sa propre expérience. Si vous vous trouvez dans ce cas de figure, ce qui suit vous est particulièrement destiné.

Désaxage en détail


Avant de chercher la solution, il faut commencer par définir le problème.

Un diabolo, lorsqu'il se désaxe, peut pencher vers l'avant ou vers l'arrière. Il peut aussi pivoter selon un axe vertical, soit vers la gauche, soit vers la droite. Ces défauts peuvent se combiner. Un diabolo peut à la fois pencher et pivoter selon un axe vertical. Cela est vrai quelque soit le nombre de diabolos.

Pourquoi est-ce qu'un diabolo ne reste pas bien axé alors ? Un diabolo se désaxe car la ficelle, les baguettes ou éventuellement le corps touchent les calottes ou les guides de part et d'autre de la bague en acier. Le vent peut aussi désaxer un diabolo mais ce cas de figure est particulier.

En outre, plus le diabolo tourne lentement, plus il sera sensible à ces frottements parasites.

Théorie du réaxage


Le diabolo est en quelque sorte un essieu de voiture dont les deux roues sont liées l'une à l'autre.

  • Si les roues de l'essieu tournent dans le vide, l'essieu ne bouge pas. Il en va de même pour un diabolo qui tourne sur lui même tant qu'on ne le touche pas. Pas le moindre déplacement du diabolo en vue.

  • Posons l'essieu sur une route. Les roues qui tournent permettent à l'essieu de se déplacer sur la route. A noter que si "A" est le point de contact entre l'une des roues et le sol et si "O" est le centre du cercle formé par cette même roue, alors la droite (AO) est perpendiculaire à la trajectoire de l'essieu sur la route. Le sens de rotation des roues a, qui pouvait en douter, un effet sur la direction que va emprunter l'essieu sur la route. Le diabolo qui tourne et qui tombe par terre va lui aussi se déplacer le long du sol.

  • Si une seule roue de l'essieu touche le sol, il va y avoir un déséquilibre et l'essieu va tourner sur lui même autour d'un axe perpendiculaire au sol et passant par son milieu. Le frottement d'une baguette ou de la ficelle sur une seule calotte du diabolo produit le même effet. Voilà donc la voie pour désaxer ou réaxer un diabolo.


Il y tout de même un différence notable entre le couple essieu/route et le couple diabolo/baguette : l'endroit ou se trouve le point de contact. En effet, il est théoriquement possible de toucher n'importe quel endroit de l'une ou l'autre des calottes avec la baguette.

Simplification pratique


Dans les fait, il est compliqué d'accéder à n'importe quel point du diabolo. Un droitier qui corrige vraisemblablement avec sa baguette droite aura une certaine difficulté pour accéder au côté gauche du diabolo. Heureusement, chaque point de correction sur une calotte en a un équivalent sur l'autre calotte. Ces points équivalents ont la particularité d'être diamétralement opposés. Toutes les corrections sont possible sur un seul côté du diabolo à condition donc d'utiliser les deux calottes.
A un diabolo, il est courant d'effectuer les corrections à l'aide de la ficelle sur les parties supérieures du diabolo.
Lorsque l'on corrige avec la baguette, il sera plus facile d'agir sur un seul côté du diabolo cette fois.

Résumé des corrections


Le sens de rotation importe et je me place dans le cas d'un droitier. Le diabolo, vu du jongleur, tourne donc dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

  • Le diabolo penche vers vers l'avant -> toucher le côté droit de la calotte intérieure (celle entre la ficelle et le jongleur)

  • Le diabolo penche vers vers l'arrière -> toucher le côté droit de la calotte extérieure (celle de l'autre côté de la ficelle)

  • Le diabolo est tourné vers la gauche -> toucher le sommet de la calotte extérieure ou en dessous de la calotte intérieure

  • Le diabolo est tourné vers la droite -> toucher le sommet de la calotte intérieure ou en dessous de la calotte extérieure


Pour mixer les corrections, il suffit d'agir sur l'un des quatre quart de calotte accessibles à la baguette. Par exemple, si le diabolo penche vers l'arrière et est tourné vers la gauche, il faudra toucher la calotte extérieure entre son sommet et son côté droit.

Corrections à deux diabolos (et plus)


Voilà le vrai problème maintenant. Lorsque le diabolo n'est plus tout seul dans la ficelle, il se forme un carrousel. Le diabolos se déplacent dans la ficelle et il est plus difficile de toucher avec précision le bon point de contact sur l'un d'entre eux. De même, et toujours à cause de ce déplacement, il n'est pas évident de maintenir un point de contact. Il y a quand même plusieurs pistes à explorer :

  • On peut élargir son carrousel pour espacer un peu dans le temps les réceptions de diabolo. Pour cela, il faut appuyer un peu plus ses lancés. Se faisant, on aura plus de temps à chaque passage de diabolo pour agir.

  • Plutôt que de taper la calotte avec la baguette, il peut être plus précis d'amortir le diabolo sur la baguette. Avec cette méthode, il n'est plus possible de mixer certaines corrections. En effet, on touche l'une ou l'autre des calottes du diabolo uniquement entre le côté droit et le bas. Ce n'est pas bien grave car les deux cas qui ne se règlent pas en un passage le sont en deux



Corrections en grand carrousel


Là, ça se complique encore car le diabolo arrive plus vite dans la corde. L'idée pour corriger est de faire comme à un diabolo, c'est à dire en jouant avec le ficelle pendant que le diabolo la parcoure. On avance et on recule l'une ou l'autre des baguette. Cela est valable si le diabolo penche vers l'avant ou vers l'arrière. Dans le cas où le diabolo a pivoté autour de son axe vertical, on peut laisser tomber le diabolo brièvement sur la baguette. La baguette touche alors sous l'une ou l'autre des calottes. Ces corrections là sont à mon avis les plus compliquées à maitriser...
Classé dans : Jongle Mots clés : aucun

2 commentaires

#1  - leveille a dit :

okki bien recu mais la meilleure maniere de progresser est de la faire en vis a vis !! au plaisir

#2  - admin a dit :

C'est indiscutable en effet. Ceci dit si ça peut t'aider, tant mieux.

@+

--- Fred ---

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article