Sujets-libres.fr

Informatique, logiciels libres, internet, humeurs et… le reste !

Le business du retrogaming

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Ma jeunesse a été rythmée (entre autre) par la sortie des consoles et des jeux sur plates-formes 8 bits (NES, Master system, Game boy, Game gear) et 16 bits (Megadrive et SNES). Je n'avais d'argent ni pour fréquenter les salles d'arcade, ni pour acheter un PC. Cette période est allée, en ce qui me concerne, de la fin des années 80 et jusqu'à environ le milieu des années 90. Entre temps, les consoles support CD sont arrivée et comme beaucoup, nous avons (car je n'étais pas tout seul à la maison) réussi à nous faire offrir une playstation, première du nom. A mesure que les années passaient, nos premières consoles et les jeux qui allaient avec ont été revendues.

A une époque, n'importe laquelle de ces consoles 8 et 16 bits, qui devenaient has-been et ne valaient presque plus rien, était aisée à retrouver pour une dizaine d'euros. Les jeux non plus ne valaient plus grand chose. Plus personne n'en voulait non plus.

Or, les ados des années 90 sont les trentenaires d'aujourd'hui et nous sommes nombreux à vouloir retrouver le plaisir de jouer à des jeux auxquels nous jouions quinze à vingt ans auparavant. La demande est là et il n'en faut pas plus pour créer un marché. Plusieurs alternatives existent en fait :
- Jouer à ces jeux anciens sur une console récente. Pourquoi pas, ça permet à nintendo, sony, sega et les autres de se faire un peu d'argent sans trop investir.
- Jouer sur une copie de machine d'époque. Ma seule expérience avec cette solution a été désastreuse.
- Jouer sur ordinateur grâce à un émulateur et les roms qui vont bien. Ça fonctionne bien mais ce n'est légal que si vous possédez les originaux des roms :p .
- Jouer exactement comme à l'époque avec une console et des jeux originaux. C'est encore le meilleur moyen pour retrouver des sensations de jeu identiques.

C'est cette dernière approche que j'ai retenu et j'ai ainsi pu me procurer une super nintendo puis une megadrive et un peu plus d'une trentaine de jeux en un peu moins de deux ans. En l'espace de deux ans, j'ai réussi à le faire sans trop me ruiner en allant en vide grenier ou sur ebay.
- Premier constat, dans les deux cas, ce sont presque tout le temps des professionnels qui vendent. J'ai dû voir une fois un particulier en vide grenier avec des jeux snes d'occasion. Ça veut dire qu'il n'y a quasiment plus de vraies bonnes affaires (sauf à arpenter les vides greniers très tôt le matin et avant les professionnels). Je n'ai rien contre les professionnels qui au final ne font que leur métier et sont généralement des passionnés eux aussi.
- Second constat, les prix montent et deviennent parfois abusifs. Il n'est pas rare maintenant de trouver des jeux vraiment moyens pour plus de 10€ et le prix des bons jeux s'envolent parfois au delà de 30€. Certains jeux sont bons, c'est vrai, mais ils ont été vendus à la pelle (quand ils n'étaient pas directement vendus avec la console), ne l'oublions pas. Pour mémoire, un jeu comme Zelda "A Link To The Past" s'est vendu à près d'un million d'exemplaires en europe. Il n'était je crois même pas vendu en pack avec la snes.
- Troisième constat, je trouve étonnant de retrouver sans trop de peine des jeux à succès encore sous blister ou dans un état parfaitement neuf (notice et emballage compris). Je pense que le business du retrogaming poussent certains à faire passer des cartouches modifiées pour ce qu'elles ne sont pas (une fois la cartouche chargée avec un jeu ayant plus de valeur, il n'est plus très compliqué de refaire une notice et un emballage adéquat). Notez qu'à titre personnel, je n'ai rien contre le fait de modifier le contenu d'une cartouche si c'est annoncé clairement (je ne travaille pas pour nintendo en même temps). C'est d'ailleurs certainement techniquement intéressant je pense.

Bref, et sans même parler de machines réellement rares (type Neo geo), ça commence à devenir un luxe d'aimer les jeux retro tels qu'on les a connu à l'époque.

Pour ma part, à part quelques trucs que je recherche particulièrement, il est maintenant certain que je vais lever le pied dans cette voie et aujourd'hui. Il est d'ailleurs peu probable que j'aurais les moyens de commencer une collection de jeux anciens aujourd'hui (ou alors, je reverrais mes ambitions à la baisse).

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot xzmdvv ?

Fil RSS des commentaires de cet article