Sujets-libres.fr

Informatique, logiciels libres, internet, humeurs et… le reste !

Douce fin pour mon téléphone mobile

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire

A l'heure où il est courant de lire pléthore d'articles et de vidéos au sujet de tel ou tel nouveau smartphone, service ou OS mobile, j'ai trouvé intéressant de parler de mon rapport au mien (de mobile). Je n'ai pas souhaité basculer sur un téléphone intelligent, faute d'une raison valable et parce que ces appareils restent, par certains aspects, intrinsèquement assez limités. Par ailleurs, le côté addictif des smartphones me semble effrayant. Je trimbale donc toujours un vieux téléphone ultra basique.

Depuis un certain temps déjà j'ai dans l'idée de me passer complètement de téléphone mobile. Je suis tout sauf technophobe et pour la petite histoire, j'ai occupé il y a quelques années un poste de préparateur industrialisation chez un fabricant de téléphones mobiles (on ne parlait pas encore de smartphones à l'époque). C'est par cette expérience que j'ai vraiment commencé à comprendre ce qu'était finalement un téléphone portable, à savoir un bout de PCB, quelques composants dessus et un peu de plastique autour, le tout fonctionnant grâce à un petit logiciel embarqué. Cette description est un poil caricaturale mais si vous ouvrez un téléphone mobile, vous n'y trouverez rien d'autre. Aujourd'hui, les machines sont plus puissantes mais ne méritent pas plus de faire l'objet d'un quelconque culte idiot.

Bref, j'utilise parfois cet appareil pour téléphoner (3 ou 4 appels brefs par mois) et pour me réveiller le matin. Pourtant, il est toujours dans ma poche et allumé, au cas où, mais les appels reçu sont aussi peu nombreux que ceux émis. Un vrai réveil matin serait donc à presque aussi efficace. Mais à côté de ça, l'objet en lui même présente des aspects négatifs à l'usage.

Si je me met brièvement en mode parano, mes moindres déplacement physiques sont traçables à chaque fois que je le porte sur moi. Au mieux, ça ne m'apporte rien puisque je n'ai pas spécialement l'usage d'une balise de positionnement et que je n'ai même jamais tenté de demander ces informations à mon opérateur mobile. Dans le pire des cas, ces données peuvent techniquement faire l'objet d'un traitement anonymisé ou non par mon opérateur.

Sans me placer en mode parano maintenant, mon mobile permet à n'importe lequel de mes contacts de me joindre à tout moment. On peut logiquement me rétorquer que c'est à ça que ça sert, ce qui est tout à fait vrai. Mais si je ne souhaite pas être joignable via mon portable, et que pour cela je ne réponde volontairement pas, que je l'éteigne ou que je ne l'emporte pas avec moi, cela peut être mal perçu. En effet, donner ses coordonnées de mobile signifie être joignable et ne pas l'être peut soit donner lieu de s'inquiéter, soit être perçu négativement. Il n'est plus normal aujourd'hui de ne pas être joignable et il devient souvent nécessaire de se justifier lorsque justement, on ne répond pas. J'y vois une certaine forme de pression sociale.

Doucement donc, je commence à m'en détacher. Je ne l'emporte plus systématiquement avec moi, il reste plus souvent éteint, voir déchargé. Je le conserve mais bon, j'en fait un truc encore moins indispensable.

Avec qui causer bidouille ?

Rédigé par -Fred- 1 commentaire
Être bidouilleur dans n'importe quel domaine, c'est à la fois de la technique, du fun et des échanges avec d'autres sur l'aspect technique et/ou l'aspect fun du domaine qui nous intéresse. Encore faut-il trouver du monde avec qui échanger et pour être honnête, s'il n'y avait pas internet, ce serait assez monotone de ce point de vue. Bon, on a internet, c'est bien, mais ça reste quand même assez distant et nous, bidouilleurs, avons parfois envie de parler de nos passions avec de vrais gens.

D'où cette question : "Avec qui causer bidouille ?" .



Moi qui suis parfois assez peu sociable (mais ça s'arrange, je vous rassure), j'éprouve quelques difficultés à échanger avec d'autres autour de mes thématiques de prédilection et de bidouille en général. La difficulté n'est donc pas tant d'en parler que de trouver du monde avec qui en parler.

Mon entourage immédiat qui me connait bien et qui sait déjà en gros ce que je fais a du mal à voir le fun dans cet amas de technique. J'en ai déjà parlé plusieurs fois et il n'est pas simple de se renouveler. Le fun ne saute pas aux yeux de tout le monde lorsqu'il faut se casser la tête pour l'apprécier. J’évite à présent de trop rentrer dans les détails quitte à ce que ça ai moins de charme. Déjà, faire passer l'idée générale, c'est une petite victoire et puis communiquer, c'est avant toute chose mettre tout en œuvre pour faire passer un message. Si ça peut se faire sans souler son entourage, c'est bien mieux.

Les gens que je rencontre et que je ne connais pas déjà peuvent montrer plus d'intérêt et peuvent eux mêmes être plein de surprises (c'est tout l'intérêt de la nouveauté). Là, c'est vraiment au feeling. Parfois, l'échange tourne court. D'autres fois, ça peut vraiment être enrichissant tant pour moi que pour mon interlocuteur.

Je connait aussi des personnes qui ont des connaissances techniques poussées dans certains domaines et de bonnes bases ailleurs. A priori, c'est avec eux que l'on peut penser avoir les échanges les plus intéressant. Et bien dans la pratique, c'est loin d'être systématique et je peux même dire que c'est parfois décevant. Oui parce que quelqu'un qui travaille dans un domaine technique donné et qui est compétent peut ne pas être passionné par ce domaine. Une compétence technique réduite à un simple gagne pain en somme... J'ai souvent rencontré ce type de personnes et j'ai une petite déception intérieure à chaque fois. Tant pis...

Les échanges les plus intéressants que je peux avoir concernant l'art de la bidouille sont ceux que j'ai avec des passionnés (j'ai la chance d'en connaitre quelques uns). S'y mêlent en vrac fun, technique, hacking, curiosité, partage... Les passionnés ne font pas étalage de leurs diplômes, de leur position sociale ou autre mais veulent simplement et sincèrement partager leur truc à fond. Bref, ils vont à l'essentiel sans s'encombrer la tête des détails liés à l'apparence.

Je suis arrivé à un moment où, plus que de partager mes propres passions, ce sont celles des autres qui m'intéressent. A cet instant, j'ai en tête le "Diner de cons" de Francis Veber. Ce film, drôle au demeurant, montre avec ces "cons" des personnages passionnants et sincères dans leur démarche, tout à l'opposé de ceux qui organisent les diners. Quelqu'un capable de me parler de sa passion dévorante à toutes les chances de retenir mon attention, surtout si je ne connait rien à la base et qu'il souhaite vraiment que je comprenne sa démarche. Une telle discussion ne peut être qu'enrichissante et c'est cool.
Classé dans : Divers Mots clés : aucun

Incohérence dans les commentaires aux actualités Yahoo!

Rédigé par -Fred- 8 commentaires
Il m'arrive de lire des sujets en "actualité" sur Yahoo!. Ce sont des sujets où il y a un fort passage et beaucoup de commentaires, forcement.

Hors, certains individus y ont fait leur nid au point d’asphyxier d’interdire toute discussion un tant soit peu constructive.



L’extrême droite fait en France des scores importants, certes, mais la présence massive de leurs militants sympathisants sur Yahoo! est sans commune mesure avec la réalité des urnes. Je vous livre quelques hypothèses :

1° Première hypothèse, ces forums seraient représentatifs de la réalité. Si c'est bien le cas, il y a un problème de démocratie réelle car l'extrême droite présente des candidats à chaque élections ou presque. Pourquoi déverser sa haine sur internet et ne pas aller au bout de ses idées dans l'isoloir ? Cette hypothèse doit donc être abandonnée. Les fils de discussion Yahoo! ne sont pas représentatifs de la réalité.

2° Seconde hypothèse, Ces discussions serviraient en fait de thérapie de groupe pour sympathisants d'extrême droite (une sorte d'exutoire en somme). Faute d'éléments, je n'ai pas encore totalement écarté cette idée.

3° Troisième hypothèse, individuellement, les sympathisants d'extrême droite seraient largement plus mobilisés que les autres. Des idées simplistes simples, un argumentaire repris en boucle et resservi tel quel, pas de désaccords entre les intervenants, toujours les mêmes cibles... Pourquoi pas, c'est plausible.

4° Quatrième hypothèse, Les commentaires dont je parle seraient, pour une part non négligeable d'entre eux, l’œuvre d'une équipe structurée et efficace. Comme l'hypothèse précédente, cela me semble plausible d'autant que sur certains sujets, on a vraiment l'impression qu'il s'agit essentiellement d'une stratégie globale pour occuper le terrain.

Une chose est certaine, ça ne dérange pas l'équipe de Yahoo! malgré la petite note au dessus des commentaires :


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.


Si je me réfère à ces quelques lignes, plus de 90% des messages sur certains sujets devraient être retirés ! Heureusement, on peut signaler les commentaires abusifs :


Signaler des commentaires abusifs sur les articles

Lorsque vous utilisez Yahoo, vous pouvez signaler les commentaires abusifs que vous rencontrez sur les articles, les réponses et les avis sur l'actualité en suivant la procédure ci-dessous.
Signaler un commentaire abusif sur un article

Connectez-vous à Yahoo.
Passez la souris ou appuyez sur le commentaire en question.
Cliquez sur l'icône Signaler un abus Report abuse flag.
Si le programme vous y invite, sélectionnez Signaler un abus ou la meilleure option disponible, puis saisissez une description de l'infraction que vous signalez.
Cliquez sur Signaler ou sur Soumettre.

Astuce- Nous examinons avec soin les signalements d'abus. Toutefois, nous n'envoyons pas de notifications sur les résultats de nos recherches.


... Mais seulement si on a un compte Yahoo!. En soit, ce n'est pas bloquant mais quand même. Puisqu'on y est, doit-on signaler les messages un à un ? Sur certaines actualités Yahoo!, il y a plusieurs centaines de messages à signaler donc il y a du boulot.

J'ajoute que ce billet n'a pas vocation à parler de mes propres opinions politiques ( voir mon autre billet à ce propos içi ) ni à relayer des propos que je ne cautionne pas. Je vous exempte donc ici des messages qu'on trouve suite aux actus Yahoo! (mais vous pouvez les retrouver facilement).

Ce qui m'intéresse le plus ici, c'est qu'il y a manifestement quelque chose de trompeur dans ces messages d'une part, et que l'équipe Yahoo! me semble bien laxiste d'autre part. Un simple coup d'œil de leur part, même à postériori, sur ces messages devrait alerter leurs modérateurs. Le racisme, la xénophobie et toute autre attitude discriminatoire n'est pas une opinion mais un délit.
Classé dans : Divers Mots clés : aucun

Liens

Rédigé par -Fred- Aucun commentaire
Dans un billet de Genma ( Les-blogs-que-je-suis-Premiere-partie ), l'idée de revenir à des pages de liens sur chaque site ou blog refait surface. C'était quasiment la norme avant que les réseaux sociaux et les moteurs de recherche ne viennent s'y substituer, rendant ces derniers encore plus incontournables.

Si les moteurs de recherche et les réseaux sociaux sont les autoroutes et les routes nationales, alors ces pages de liens font figure de routes départementales et communales. En les rempruntant, on peut découvrir par hasard un petit patelin qui vaut le détour ou toute autre chose improbable invisible depuis la grande route. Chose amusante, les petites routes permettent d'atteindre tous les points du réseau routier mais aussi de se perdre plus facilement. Sur le web, c'est un peu pareil, sauf que se perdre signifie découvrir quelque chose de nouveau donc c'est cool.

J'ai donc décidé de ne mettre ici que des liens vers des blogs et autres sites que je suis amené à consulter plus ou moins régulièrement...

http://genma.free.fr/
http://burogu.makotoworkshop.org
Stéphane Bortzmeyer : http://www.bortzmeyer.org/
http://artisan.karma-lab.net/
http://www.lagrottedubarbu.com/
http://www.f.0x2501.org/
http://jenairienacacher.fr/
http://blog.spyou.org/wordpress-mu/
http://blog.adminrezo.fr
Tristan Nitot : http://standblog.org/blog/

http://www.grospixels.com/site/index.php
http://www.nesblog.com/
http://www.joueurdugrenier.fr/

[page en cours de construction]
Classé dans : Divers Mots clés : aucun

Autocensure

Rédigé par -Fred- 2 commentaires
J'ai commencé ce blog avec pour idée d'écrire sur absolument tout les sujets dont j'aimerais parler. Avoir l'ensemble de ces contenus sur un seul et même support m'a semblé couler de source.

Malgré tout, je constate qu'il y a des thèmes à priori intéressant mais que je n'aborde pourtant pas. Je me suis donc dit qu'un petit billet dessus ne serait pas de trop.



Ce qui relève de la vie privée ...


... n'est par définition pas public. Dit comme ça, c'est logique.
Ce blog étant en accès libre, ce ne serait donc pas une très bonne idée d'y mettre des données de ce type. Il n'y a donc ici à mon sujet que ce qui est nécessaire, rien de plus.

Ce que je ne maîtrise pas


Internet a ceci d'intéressant qu'il permet à tout le monde de s'exprimer et d'être lu (si je me limite aux contenus textuels). L'information abonde donc grâce à cet outil parce que ceux qui savent parlent. Le problème, c'est que ceux qui ne savent pas parlent aussi et peuvent parfois sembler crédibles. Le profane qui se pose une question sur un thème ou un autre n'a que l'embarras du choix mais n'est pas tout le temps en mesure de séparer le bon grain de l’ivraie. C'est un vrai problème même si dans les fait, on constate une certaine auto-régulation.

De mon point de vue, c'est à dire ici de celui qui rédige des contenus et notamment sur ce blog, je préfère donc me limiter soit à quelques réflexions personnelles diverses, soit à ce que j'ai réellement mis en pratique. J'aimerai être en mesure d'aborder plein d'autres sujets mais ce n'est parfois pas possible.

Les sujets d'actualité


En général, j'évite (sauf exception) d'aborder les sujets d'actualité. Dans la précipitation, je pense que j'écrirais n'importe quoi. Je préfère souvent m'intéresser à un sujet une fois que l'effervescence est retombée. J'aime en fait avoir du recul et me donner le temps pour y réfléchir en profondeur.

Mes opinions politiques et/ou religieuses


J'ai un avis relativement clair sur ce qui relève de l'un ou l'autre de ces thèmes. Je n'en parle pas facilement pour deux raisons : d'une part parce que là aussi, ce sont d'abord des opinions personnelles et privées, d'autre part parce que ce sont des sujets où les dogmes l'emportent souvent sur la raison.

Dans certaines circonstances, je peux être amené à discuter de l'un ou l'autre de ces sujets. Dans la mesure où ce sont des thèmes "forts", je veille donc à n'en parler que lorsque je pense que la discussion restera possible, même si je suis ou pense rester en désaccord avec mon interlocuteur. J'estime par ailleurs qu'il est plus simple d'estimer s'il est possible de discuter avec quelqu'un ou non, lorsqu'on est réellement en face de cette personne. Un échange distant, par un quelconque moyen de communication (téléphone, internet), me semble plus propice au débordement et au dépassement du point de non retour dans une discussion.

Ce blog n'est donc pas l'endroit idéal pour ça.

Mon travail


J'y passe plus de temps que chez moi (si je met de côté les moments où je dors). Pourtant, pas un mot ici, à part parfois quelques bribes ici ou là. J'aimerais parfois en parler car certaines situations mériteraient qu'on s'y attarde, qu'elles soient amusantes, hallucinantes, révoltantes, ou autres...

Cela n'est pas possible et je ne m'autorise qu'à communiquer oralement là dessus avec mes proches, ne serait-ce que pour avoir un point de vue extérieur. La raison principale est que raconter et rendre publique telle ou telle situation, c'est risquer de rendre les faits et les personnes parfaitement identifiables. Je n'ai pas pour vocation sur ce blog à nuire à mes collègues ou mon employeur (y compris les précédents).

Conclusion


Bref, blog.sujets-libres.fr est un blog perso où j'ai volontairement décidé de ne pas aborder certains thèmes qui pourtant m'intéressent. C'est parfois frustrant mais je pense que c'est souvent la chose la plus sage à faire.
Classé dans : Divers Mots clés : aucun
Fil RSS des articles de cette catégorie